Box

Box
Accueil Inscription NEWS(7) Statistiques
Box Box
Box

Box

1.2.1 - Fonctions préparatoires G fraisage


Les cycles de perçage alésage (G73 à G84)

Je ne parlerais, ici, que du cycle d'alésage fin G76. les autres cycles d'alésage (G85 à G89) ne présentes pas, pour moi, d'intérêt particulier !

Pour débuter les explications sur les différents cycles, il faut d'abord que je vous explique une chose importante qui sera valable pour tous les cycles fixes.
Le point de départ du cycle peut être :
- le point d'arrivé en Z dans le cas où le paramètre R est omis (G81 Z-5. F100)
- le point R si celui ci est spécifié (G81 Z-5. R2. F100)
Ensuite, et c'est là que ça se corse légèrement, le point de retrait peut être :
- le point d'arrivé en Z si on utilise la fonction G98 (G98 G81 Z-5. R2. F100)
- le point R si on utilise la fonction G99 (G99 G81 Z-5. R2. F100)
Dans tous les cas, il faut le point de départ en Z plus haut que le point de retrait R

Vous avez l'esprit un peu embrouillé ? Comme un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, on va s'y attelé.
ReprésentationExplications
- Arrivée à la position du plan Z
- Cycle de perçage : G81 Z-5. F100
- Perçage de la position Z jusqu'à la profondeur de perçage en avance travail
- Retour à la position du plan Z en vitesse rapide
- Positionnement en X et Y pour le trou suivant
- Arrivée à la position du plan Z
- Cycle de perçage : G98 G81 Z-5. R2. F100
- Descente en rapide jusqu'au plan R
- Perçage de la position R jusqu'à la profondeur de perçage en avance travail
- Retour à la position du plan Z en vitesse rapide
- Positionnement en X et Y pour le trou suivant
- Arrivée à la position du plan Z
- Cycle de perçage : G99 G81 Z-5. R2. F100
- Descente en rapide jusqu'au plan R
- Perçage de la position R jusqu'à la profondeur de perçage en avance travail
- Retour à la position du plan R en vitesse rapide
- Positionnement en X et Y pour le trou suivant

Maintenant que nous avons vu le point le plus épineux, commençons la description des cycles :


Et au début fut créé le G81...

Le cycle de perçage G81, est un cycle de perçage simple. A l'exécution du cycle, la machine se contente d'aller à la profondeur de perçage en avance travail, puis de remonter à son point de départ en vitesse rapide.

Format de programmation : [G98/G99] G81 [X_] [Y_] Zp [R_] F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G81 :Cycle de perçage simple
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée de perçage
Zp :p = profondeur de perçage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
F_ :Vitesse d'avance travail pendant le perçage


Ensuite, vint le G82...

Le cycle de perçage G82, est un cycle de perçage simple. Le fonctionnement de celui-ci est identique au G81. La différence réside dans la possibilité d'y adjoindre une temporisation grâce à l'argument P.

Format de programmation : [G98/G99] G82 [X_] [Y_] Zp [R_] P_ F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G82 :Cycle de perçage lamage
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée de perçage
Zp :p = profondeur de perçage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
P_ :Temporisation au fond du trou
F_ :Vitesse d'avance travail pendant le perçage
La durée de la temporisation est donnée en millièmes de seconde. Pour calculer celle-ci, on utilisera la formule :
Tempo = 60 / Vitesse de rotation * 1000

Avec cette formule, l'outil aura juste le temps de faire un tour complet. Pour un outil ayant par exemple trois dents, on pourra diviser ce temps par trois.

Pour les trous de grande profondeur, ils ont pensé au G83...

Le cycle de perçage G83, est un cycle de perçage avec débourrage. L'argument supplémentaire pour ce cycle, est la profondeur de passe avant de sortir l'outil du trou et d'y retourner pour continuer. C'est le paramètre Q. La CN va percer une profondeur égale à la valeur de Q, puis sortir l'outil pour retourner à cette profondeur en rapide et repercer, en avance travail, une nouvelle profondeur Q et ainsi de suite jusqu'à atteindre la profondeur finale Z.

Format de programmation : [G98/G99] G83 [X_] [Y_] Zp [R_] Q_ F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G83 :Cycle de perçage avec débourrage
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée de perçage
Zp :p = profondeur de perçage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
Q_ :Profondeur de passe
F_ :Vitesse d'avance travail pendant le perçage

Pour les problèmes liés aux copeaux longs, ils ont inventé le G73...

Le cycle de perçage G73 est identique au G83. La différence est qu'à chaque passe, l'outil ne sort pas du trou, mais remonte de quelques dixièmes ce qui permet de "casser" le copeau.

Format de programmation : [G98/G99] G73 [X_] [Y_] Zp [R_] Q_ F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G73 :Cycle de perçage avec brise copeaux
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée de perçage
Zp :p = profondeur de perçage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
Q_ :Profondeur de passe
F_ :Vitesse d'avance travail pendant le perçage

Ensuite, il a fallu tarauder, pour ça il firent le G84 et le G74...

Le cycle de taraudage G84, est un cycle de taraudage "à droite", quand au G74, c'est un cycle de taraudage "à gauche". Il est possible d'y adjoindre l'argument P de profondeur de passe. De cette manière, le taraudage ne se fera pas en une seule fois. La CN taraudera jusqu'à la profondeur P puis ressortira le taraud du trou pour revenir et tarauder une nouvelle profondeur P et ainsi de suite jusqu'à la profondeur Z.

Format de programmation : [G98/G99] G84/G74 [X_] [Y_] Zp [R_] [P_] F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G84/G74 :Cycle de taraudage à droite/à gauche
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée de taraudage
Zp :p = profondeur de taraudage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
P_ :Profondeur de passe
F_ :Vitesse d'avance travail calculée en fonction du pas du taraud et de la vitesse de rotation.
Si la machine ne supporte pas le "taraudage rigide, on appliquera à cette avance un coefficient de 95% (en gros, on multiplie l'avance par 0.95)

Et, enfin, pour avoir des trous de diamètre calibré, ils ont sorti le G76...

Le cycle G76 est un cycle d'alésage fin qui se fait à la tête à aléser. La CN fait tourner la broche, descend dans le trou suivant l'avance travail, puis, arrivée au fond du trou, elle arrête la rotation et indexe la broche. Ensuite, un décalage d'une valeur réglée dans l'argument Q est exécuté pour ensuite remonter en avance rapide à la position de remontée (argument R). Une fois l'outil sorti du trou, la CN remet l'axe de la broche dans l'axe du trou et remet la broche en route. Le déplacement en fond du trou peut être différent d'une machine à l'autre. Il faudra, au préalable, faire un essai "à vide" pour savoir de quel coté elle se déplace en spécifiant une valeur Q assez grande (~10mm). Ainsi, on saura de quel coté de la machine orienter la pointe de l'outil pour travailler dans de bonnes conditions.

Format de programmation : [G98/G99] G76 [X_] [Y_] Zp [R_] Q_ F_
Les arguments entre crochets sont optionnels

[G98/G99] :Retrait à la fin du cycle
G76 :Cycle d'alésage fin
[X_] [Y_] :Positionnement sur la coordonnée d'alesage
Zp :p = profondeur d'alésage sur l'axe Z
[R_] :Plan de départ et de remontée (voir plus haut)
Q_ :Décalage au fond du trou
F_ :Vitesse d'avance travail pendant l'alésage
Haut de pageRetour au tableau

Version imprimable.

Box Box

CSS Valide ! 0